D627 D332 D64 N112, Agde - jour 8

Je m'arrète à Agde. Encore une plage, encore un camp. Le camp d'Agde.

Je ne me souviens pas du jour où j’ai su que j’étais espagnole. J’ai appris un jour que mon père était espagnol. Mais moi j’étais suisse et française. Je ne me disais jamais que j’étais espagnole.

Adolescente, je me sentais très concerné par ce que vivais les palestiniens, les réfugiés, les roms. J’avais lu Tanguy de Michel Del Castillo. C’était la même histoire que celle de mon père, mais à ce moment je ne faisais pas le lien entre l’enfant de ce livre et mon père. Je ne savais pas. Je ne sais plus vraiment à quel moment j’ai eu envie, besoin de savoir.

Maintenant j'ai 3 nationalités.

Retour Blog